« La fin de la pauvreté n’est pas pour demain, on ne va pas se mentir.
Mais laisser tomber, ce serait encore pire. »

Face à la situation d’aujourd’hui, nous sommes poussés à agir et à nous organiser pour aider au mieux les personnes qui viennent demander de l’aide au Secours Catholique. Dans nos villages, la solidarité s’organise.
Plusieurs personnes proposent leur aide pour vendre autour de chez elles : bougies, gâteaux. Vous pouvez vous adresser :

D’autre part, une vente aura lieu lors du marché de ST Ours les vendredis 11 et 18 décembre.

Même si c’est peu, l’important c’est d’agir et d’apporter de l’aide à ceux qui en ont cruellement besoin.

« La fraternité n’est pas une promesse en l’air,
c’est une révolution et ensemble on peut la faire »